Troisième révolution industrielle

En 2016, l’E2C continuera naturellement à poursuivre les actions mises en place en 2015, dans le cadre de la Troisième Révolution Industrielle.

A Roubaix, grâce à un financement obtenu dans le cadre de l’appel à projet NaturaRoubaix, les stagiaires participent à la mise en place d’un jardin, qui accueille des bacs de fleurs, plantes, fruits, légumes et aromates dans la cour de l’école. Ils ont également prospecté des entreprises, afin de collecter des vêtements professionnels, neufs ou d’occasion,  qui serviront dans le cadre des périodes de  stage en entreprise et dès qu’ils seront à l’emploi. Ils envisagent ainsi la constitution d’un vestiaire qu’ils géreront.  Leurs recherches ont été vite fructueuses ! Le premier don a été réalisé par Le Relais de Bruay La Buissière : 4  cartons  de vêtements professionnels ont pu être collectés. Ils sont maintenant en attente de prochains dons…
N’hésitez pas à leur faire un don, en contactant Rozan Toulois, stagiaire roubaisien, au 03 28 07 59 80.

  • A Lille, une semaine était dédiée fin octobre à la « T.R.I. » avec, au programme : visite d’un centre de tri, d’une entreprise de recyclage, World Forum et chantier nature.
    Du 10 au 14 octobre, Philippe Catoire, chargé de mission socialisation, était ainsi ravi de sa première journée passée avec les stagiaires, sur le World Forum Lille (le rendez-vous annuel de référence entre les acteurs internationaux de la responsabilité sociétale), très impliqués sur leur mission d’agent d’accueil.
  • L’entreprise Dobigies, qui accueillait un groupe de stagiaires, a permis à l’un d’entre eux de réaliser un stage d’essai, pour une éventuelle entrée en formation à l’Adefa, sur les métiers du recyclage. Une autre stagiaire s’est montrée également intéressée par les métiers liés à la valorisation des déchets, lors de la visite chez Gallo.
  • C’est également à Lille que démarrait le premier chantier nature mis en place avec la ville de Lille : Yoann Tison, des Parcs et jardins de la Mairie de Lille, est venu expliquer aux jeunes le déroulement de l’activité mais surtout leur rôle dans la préservation de la biodiversité. Les stagiaires, au départ sceptiques, sont tous motivés : bottes, cuissardes et outils sont prêts. Ils auront en plus la visite de la Fondation Nicolas Hulot qui viendra en repérage avant de produire un film sur cette action qu’elle parraine !

jardinroubaix

 Imprimer